Algeria UNALGER - Le Coordinateur résident du Système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest, a salué mercredi "le rôle déterminant" de la diplomatie algérienne dans l'instauration de la paix et de la stabilité au double plan régional et international, soulignant l'attachement de l’Algérie aux valeurs fondatrices de l'ONU et sa "pleine implication" dans la réalisation des Objectifs de Développement durable (ODD).

Dans une déclaration à l'APS, en marge de la cérémonie de célébration de la Journée des Nations Unies, organisée au siège du Ministère des Affaires étrangères, le Coordinateur résident des Nations Unies a évoqué la médiation menée par la diplomatie algérienne dans la résolution des conflits dans la région, citant notamment son rôle "déterminent" dans la conclusion de l'Accord de paix entre l’Ethiopie et l’Erythrée à Alger en 1999 et l'Accord de paix et de réconciliation au Mali en 2015.

"L'Algérie demeure un membre important au sein de l'Organisation des Nations Unies. Elle avait été élue à trois reprises comme membre non permanent du Conseil de Sécurité, alors qu'il existe encore des pays qui n’ont jamais été désignés pour cette mission", a-t-il fait valoir, soutenant que "l’Algérie avait également présidé l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1974".

"La diplomatie algérienne est bien connue et très forte. Au niveau du continent africain, Alger a toujours défendu la solidarité et le développement des pays africains", a-t-il appuyé.

M.Overvest a tenu à souligner également l'importance de la célébration de la Journée des Nations Unies en Algérie, "une journée très importante pour réaffirmer notre attachement aux valeurs des Nations Unies, de tolérance, du vivre-ensemble en paix et de développement durable, solidaire et juste".

Nous célébrons cette journée pour valoriser le travail que nous menons, ici, en Algérie, à travers les 14 agences et programmes qui sont présents en Algérie dans quatre domaines qui sont la diversification économique, le développement social, la bonne gouvernance et l’environnement", a indiqué le responsable onusien.

Dans ce contexte, il a exprimé sa "satisfaction" des efforts déployés par l’Algérie pour concrétiser les Objectifs de Développement durable (ODD), notamment à travers la mise en place d'un Comité interministériel chargé du suivi de ce programme.

"Nous avons signé en juin dernier un projet de coopération pour appuyer la mise en oeuvre des Objectifs de Développement durable à l'horizon 2030, impliquant l'ensemble du Système des Nations Unies et de secteurs gouvernementaux, dont la coordination est assurée par le Ministère des Affaires étrangères", a-t-il fait savoir.

A cet effet, le lancement des activités de sensibilisation sur les Objectifs de développement durables est prévu, jeudi, à travers la presse nationale en collaboration avec les services du Ministère de la Communication, avant d'être élargies aux acteurs de la société civile et d'autres institutions publiques, a-t-il dit, rappelant que "l'Algérie est déjà bien avancée dans leurs concrétisations".

"Nous avons constaté à travers nos actions et missions sur le terrain que l'Algérie avait entrepris un programme de développement durable au niveau du territoire national. Nous constatons que le développement social est équitable à travers l’existence des écoles, des établissements de santé et des infrastructures publiques même dans des zones vulnérables", s'est-il félicité.

"Nous considérons l'expérience algérienne en matière de développement social et éducatif comme une référence. Nous voulons justement la valoriser et la présenter à d'autres pays pour favoriser les échanges et la coopération", a ajouté le Coordinateur onusien en Algérie.

Les Objectifs de Développement durable sont un appel mondial, adopté le 25 septembre 2015 par les membres de l'ONU, visant à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité.

                                                                                                                                              APS, le 25 octobre 2018